5 pathologies de l’épaule

L’épaule est composée de plusieurs ligaments. Du point de vue articulaire, elle est constituée de quatre articulations que sont : l’articulation gléno-humérale qui se trouve être la plus importante sur le plan fonctionnel, l’articulation acromio-claviculaire, l’articulation sterno-claviculaire et l’articulation scapulo-thoracique. La structure osseuse de l’épaule se compose donc de l’humérus, de la scapula (omoplate) et de la clavicule. Lorsque des dysfonctionnements apparaissent au niveau des os, des articulations ou des muscles, on observe des pathologies liées à l’épaule. À travers cet article, découvrez cinq pathologies de l’épaule.

Conflit sous acromial

En dessus de la tête de l’humérus se trouve une partie de la scapula désignée sous le nom de l’acromion. Lorsque ce dernier connaît une croissance exagérée souvent en forme de bec-de-perroquet (enthésophyte), il devient pugnace pour les tendons de la coiffe. En effet, le frottement de l’acromion sur les tendons entraîne une inflammation désagréable de la bourse qui se trouve à leurs alentours. De là naît le conflit sous acromial. Il faut effectuer des radiographies pour déterminer la forme de l’acromion. Pour soulager un tant soit peu la douleur de l’épaule, votre médecin vous proposera des séances de rééducation et d’infiltration. Néanmoins, vous pouvez prendre rendez-vous dans une clinique orthopédique pour subir une intervention chirurgicale. Il faut noter que cette intervention permettra, dans un premier temps, de rompre le conflit sous acromial en arasant l’acromion, et dans un second temps, faire un sondage de l’état des tendons de la coiffe des rotateurs.

Calcification de l’épaule

Encore appelée Tendinopathie calcifiante de l’épaule, la calcification de l’épaule est une pathologie légère qui atteint le plus souvent les femmes qui ont un âge compris entre 30 et 50 ans. Elle se manifeste par des maux inflammatoires entraînant quelquefois des insomnies. Les douleurs peuvent s’intensifier lorsque la calcification commence ou s’arrête. Il est important de faire une radiologie pour pouvoir déterminer la situation et le type de cette calcification. Le type de traitement proposé pour faire face à cette affection comprend des antalgiques et des anti-inflammatoires. Cependant une ponction lavage peut être également faite pour l’élimination de la calcification. Si la calcification est trop avancée, il faut procéder à une intervention chirurgicale pour l’éradiquer.

Luxation et instabilité de l’épaule

Cette pathologie de l’épaule est souvent observée chez les personnes pratiquant du sport ou toute autre activité sollicitant l’épaule et chez lessujets atteints d’hyperlaxité. La luxation et l’instabilité de l’épaule existent sous deux formes : l’instabilité gléno-humérale antérieure qui s’observe dans 95% des cas et l’instabilité gléno-humérale postérieure observée dans 5% des cas. Comme symptômes, vous remarquerez des douleurs d’épaule instables. Il convient donc de faire des radiographies et un arthroscanner pour situer les lésions. Ces dernières peuvent être de type ligamentaire ou osseux. Un renforcement musculaire et une proprioception par rééducation spéciale sont nécessaires pour traiter l’instabilité.

Rupture de la coiffe des rotateurs de l’épaule

La rupture de la coiffe des rotateurs est une pathologie impliquant la déchirure d’un tendon des muscles de la coiffe des rotateurs. Elle est caractérisée par un dysfonctionnement de l’épaule causant ainsi une perte de la force musculaire. Des douleurs se font donc ressentir au niveau de l’épaule surtout en cas d’activités sollicitant les muscles des épaules. Pour remédier à ce mal, il faut faire un traitement médicamenteux en utilisant des anti-inflammatoires. Une rééducation ainsi qu’une infiltration s’avèrent également nécessaires. Lorsque les douleurs persistent, on procède à une intervention chirurgicale dont le but principal est de suturer le tendon de la coiffe des rotateurs concerné.

Capsulite rétractile

La capsulite rétractile est une autre pathologie de l’épaule qui est associée à une rétraction de la capsule. Elle est causée soit par d’autres pathologies de l’épaule telles que : la Tendinopathie calcifiante de la coiffe, la rupture de la coiffe, un traumatisme soit par les pathologies générales comme : l’infarctus du myocarde, le diabète, la dysthyroïdie, etc. Les symptômes les plus fréquents sont des douleurs et une limitation passive des amplitudes articulaires. Comme modes de traitement, il faut utiliser des antalgiques et effectuer une infiltration intra-articulaire dans certains cas. De même, des massages décontracturants, des postures de relaxation et aussi des étirements sont indispensables. De même, des massages décontracturants, des postures de relaxation et aussi des étirements sont indispensables.