Ustensiles de camping : voici les 5 incontournables !

Ça fait toujours du bien de partir en camping et de profiter d’une ambiance plutôt décontractée au cours d’une randonnée, par exemple. Le mot est lâché, la randonnée ! Entre découverte et ressourcement, elle constitue un moment de bonheur pur pour les habitués de la vie en plein air. Cependant, une randonnée réussie c’est aussi de pouvoir cuisiner durant son escapade dans les montagnes. Pour ce faire, rien de mieux qu’un bon kit de cuisine léger composé, entre autres, d’une gamelle et des couverts. Zoom sur les 5 ustensiles à avoir lors d’une randonnée.

Un brûleur compact

Il y en a deux types : les brûleurs fonctionnant avec bombonnes et les brûleurs à alcool. Lequel choisir entre les deux ? S’il est quand même difficile d’affirmer que l’un est meilleur que l’autre, on peut tout de même mettre en lumière les avantages et inconvénients de chacun, afin de permettre à l’utilisateur de choisir l’ustensile qui lui convient le mieux. Ainsi, les brûleurs à bonbonnes sont ultralégers, cependant le principal souci ici est qu’on ne trouve pas les bombonnes dans tous les coins de la rue, on ne les trouve que dans les magasins de plein air. Souci d’accessibilité donc. De leur côté, s’ils sont légèrement plus lourds, les brûleurs à alcool sont très performants et le combustible reste très accessible  (station-service, quincaillerie voire dépanneur).

Une gamelle de camping

Il faut également une bonne gamelle camping, un deux-morceaux léger et très compact. Là aussi, deux possibilités s’offrent aux randonneurs : l’acier inoxydable ou l’aluminium anti adhésif. Les deux sont performants, même si le premier est un peu plus durable et que le second se nettoie plus facilement. Le choix entre les deux est finalement une question de préférence.

Les couverts

On peut soit utiliser le bol (polyvalent) ou l’assiette (qui pourra servir de planche à découper), mais les deux peuvent être utiles s’il y a au moins deux randonneurs ; un ustensile pour chacun. Sinon, les plats Fozzils sont aussi une option intéressante, d’autant plus qu’ils peuvent à la fois servir de bol, d’assiette et de planche à découper. Problème résolu !

Couteau et feu

Evidemment, aller à une partie de randonnée sans couteau ni feu, c’est comme aller à l’école sans son stylo : des indispensables ! Pour le couteau, on ne se lasse presque jamais de l’Opinel Classique No 6 manche hêtre et lame Inox. Pour le feu, le randonneur aura le choix entre le briquet, une boîte d’allumettes imperméable ou un allumeur à étincelle. Mais, il est conseillé de d’avoir plusieurs de source de feu à la fois, car on n’est jamais assez prévoyant.

Prévoir de quoi faire la lessive

Vous avez le choix entre un linge à vaisselle en microfibre et un savon à vaisselle biodégradable. Mais, le premier sèche plus rapidement que le second. Et il faut toujours  s’assurer qu’on a de l’eau dans un rayon de 70 mètres environ de tout ruisseau ou lac.

Vous voilà ainsi équipé pour le départ dans les montagnes. Profitez puis savourez !