5 conseils pratiques pour voyager avec son animal de compagnie

Voyager avec son animal de compagnie est tout à fait envisageable, à condition de bien s’organiser. Nos conseils pour préparer votre départ.

Pour prendre l’avion

Si vous partez en avion avec un animal de compagnie de moins de 4 kg, il sera admis en cabine à condition d’être maintenu dans un sac adéquat.  À défaut, il voyagera en soute. Il vous faudra alors prévoir de payer un supplément à la compagnie aérienne.  Un passeport à son nom sera obligatoire pour atterrir en Europe, il vous sera délivré par votre vétérinaire.

Certains vaccins sont obligatoires, au minimum celui contre la rage. Demandez conseil à un vétérinaire à Châteauguay pour être sûr que toutes les injections requises seront administrées à temps. Certains pays exigent  une vaccination 21 jours avant le départ au moins, d’autres  6 mois avant.  

Selon votre destination, on vous demandera un certificat sanitaire international, l’identification de votre animal ainsi qu’un traitement contre les vers et autres parasites comme les tiques ou l’échinococcose.

Il faut également savoir qu’une mise en quarantaine est parfois incontournable.  C’est le cas en Australie, au Japon, en Nouvelle-Zélande, en Nouvelle-Calédonie, au Mexique…  Renseignez-vous auprès de l’ambassade du pays où vous voyagez, d’autant que certains interdisent purement et simplement l’importation des animaux (en Islande particulièrement) ou exercent des restrictions (les races de chiens jugées dangereuses ou les animaux trop jeunes, car non vaccinés).  Profitez-en pour demander quels sont les papiers à fournir à la douane.

Pour se loger

Les hôtels, campings ou locations sont en droit de refuser la présence de votre animal. Mieux vaut voir directement auprès de votre interlocuteur pour éviter les mauvaises surprises à votre arrivée.

Pour vous assurer

Vous devez vous prémunir contre tout dégât matériel causé par votre compagnon. Normalement, vous êtes couvert par votre garantie Responsabilité civile, mais il est recommandé de prévenir votre assureur de votre départ.

Au besoin, prévoyez une couverture santé pour le cas où vous auriez besoin de consulter un vétérinaire à l’étranger.

Contre le mal des transports

Lors de votre visite chez le vétérinaire, demandez- lui un traitement contre le mal des transports, l’anxiété ou l’excitation, mieux vaut prévenir que guérir ! Quoi qu’il en soit, emportez un objet rassurant, un jouet ou sa couverture.

En cas d’urgence

À l’instar des humains, votre compagnon pourrait être victime de diarrhée ou de constipation. Prévoyez d’emporter un traitement adéquat. N’oubliez pas non plus un antiseptique.